Code ISBN: 978-2-8258-0135-2
Photoarchives

Germaine Martin
Photographe à Lausanne 1872-1971
Auteur: Michèle Auer et Alain Fleig
Cette grande artiste suisse méconnue, se spécialisera dans le portrait et c’est dans ce domaine où elle sera reconnue de ses pairs: Hans Finsler, Gaston de Jongh, Herdeg... car il ne s’agit évidemment pas d’une photographe du studio du coin de la rue. Elle était célèbre en son temps notamment pour ses portraits d’acteurs et de musiciens. Elle eut deux fois les honneurs de la célèbre revue « Arts et métiers graphiques » à Paris qui consacra dans les années trente tous les talents d’avant-garde de cette époque.
Avant la Première Guerre mondiale, Germaine Martin fait des études dans la célèbre école de photographie munichoise, puis elle travaille à Berlin où elle pratique la photographie pictorialiste en compagnie d’Élisabeth. On la retrouve à Moscou où elle assiste au début de la révolution d’Octobre. Au début des années vingt, elle retourne à Berlin où elle photographie la troupe du Théâtre d’art de Stanislavski. Rentrée à Lausanne en 1922, elle épouse le sculpteur Milo Martin. Elle ouvre à Lausanne, un studio considéré d’avant-garde et où défileront jusqu’aux années cinquante, personnalités, grands artistes, comédiens, musiciens de l’époque, comme Ramuz, Honneger, Ansermet, Clara Haskil, Françoise Rosay, la reine Marie-Josée d’Italie, images qui ont fait le tour du monde. On lui doit aussi quelques nus superbes, des paysages d’une rare subtilité, des natures mortes, de la publicité.
L’essai d’Alain Fleig cherche à montrer l’insertion d’un artiste dans son époque, comment à la fois il peut, par sa personnalité, trancher sur le fond et se trouver représentatif d’une évolution stylistique et de la modification des mentalités pendant plus d’un demi siècle.
 

Pages :  192

Format :120 x 170         Illustration : 111

Prix CHF : 9.00      Prix EUR : 9.00