Code ISBN: 978-2-8258-0226-7
Pergamine

Les après-guerres de Picasso (1945-1955)
et sa rupture avec Aragon
Auteur: Pierre Daix
La période qui va de la fin de la guerre 40-45 à la mort de Matisse et à la rétrospective de son œuvre en 1955 a été une des plus délaissées par les historiens de Picasso, trop impressionnés par son adhésion au parti communiste et la diffusion mondiale de la Colombe de la paix. Pierre Daix analyse sa reconstruction après une guerre qui avait commencé pour lui en 1936 et laissait, dix ans plus tard, Franco au pouvoir. Un nouveau départ de la lithographie et de la peinture va de la floraison d'Antibes aux dialogues avec ses devanciers, Courbet, Le Greco, Delacroix. L'exploration des céramiques conduit à une explosion de la sculpture. Le retour inattendu en 1954 de ses chefs-d'œuvre d'avant 1914 cloîtrés en URSS lui rend le goût de créer hors-la-loi comme disait Breton. Cette période est aussi scandée par des interventions d'Aragon dans le rôle de censeur du PC. Il reproche au Charnier, le pendant en 1946 de Guernica, son pessimisme, laisse tomber Picasso dans le scandale du Portrait de Staline en 1953 et, pour comble, prend Madame Z, le premier portrait de Jacqueline, pour une variation de Sylvette, la jeune fille à la queue-de-cheval. Picasso ne reverra Aragon qu'en 1972. Le vrai après-guerre de Picasso commence en 1954.

Pages :  192

Format :120 x 170         Illustration : 75

Prix CHF : 32.90      Prix EUR : 21.40